saura

CineHorizontes propose quatre titres judicieusement choisis dans la filmographie de Carlos Saura. Cette sélection résume en effet les aspects essentiels de son cinéma. On y retrouve ses souvenirs de la Guerre Civile, les avatars qu’il a eu à subir du fait de la censure franquiste (La cousine Angélique), son intérêt pour les sujets de société (Vivre vite !) son humour et son goût pour les paraboles (Maman a cent ans), et ses brillants films musicaux (Jota). Le génie de Saura est inclassable. Depuis Los golfos, son premier long métrage, en 1959, le cinéaste n’a cessé d’expérimenter des formes et des genres dans un incessant processus créatif, en prenant souvent des risques, et sans jamais renoncer. Grâce à une magistrale conception de l’image, Saura nous a donné en quarante longs métrages nombre de bons films et plusieurs chefs d’œuvre. Il nous a parlé de l’Espagne, mais aussi de la condition humaine, du vécu et de l’imaginé, des frustrations et des rêves. Cette sélection nous en apporte la preuve. Ainsi que celle de son énorme talent.

Diego GALÁN, réalisateur

———————————————–

♥ En partenariat avec Cinépage, Cinéma l’Eden, Sciences Po Aix et avec la collaboration de la BMVR Alcazar.

————————————————————————————————

♥ SOUS LA HOULETTE D’EMMANUEL LARRAZ
Professeur émérite à l’université de Bourgogne et membre de la Asociación Española de Historiadores del Cine, Emmanuel Larraz sera le médiateur idéal pour les journées Carlos Saura au cœur de l’Espagne les 16 et 17 novembre à La Ciotat et à Marseille.

♥ Découvrez les films de la programmation Carlos Sara, l’Espagne au cœur le 16 et 17 novembre 2016 à La Ciotat et à Marseille. En partenariat avec Cinépage, Sciences Po Aix, Cinéma l’Edén et avec la collaboration de la BMVR Alacazar.

 

En présence de Carlos Saura et d'Emmanuel Larraz le 16 et 17 novembre à La Ciotat et à Marseille. Et de Bernard Bessière le 22 novembre à Sciences Po Aix.