Actualités CinéHorizontes
Exposition Affiches du Festival – ESADMM

Dans le cadre de sa 16ième édition, CineHorizontes a proposé aux étudiants de l’École Supérieure d’Art & Design Marseille-Méditerranée, la création du visuel et de l’affiche du festival.

Guidés par leur imaginaire, ils se sont inspirés de la programmation : La présence à Marseille du grand Alexandre Jodorowsky et celle du réalisateur Álex de la Iglesia.

A été déclarée lauréate, à l’issue de ce concours, l’étudiante Mariane BASILE pour la création de son affiche.

Une Mention spéciale a été attribuée à Hélène GUIMBERTEAU. Mais les autres participants n’ont pas démérité, comme le montrera l’ensemble des projets exposés à l’Alhambra.

Vernissage le Samedi 11 Novembre à 19 h.

Exposition Portraits du cinéma espagnol de Jorge Fuembuena

“Quand je me vois  en photo, c’est comme si je me dédoublais, comme si j’étais un autre.”

Roland Barthes

   Le portrait est associé à l’histoire de la représentation et de l’auto-représentation du sujet. Nous avons ainsi appris quelque chose sur les rapports entre l’individu et son image, entre le paraître et l’être, entre la présense et l’absence.

La photographie est toujours un processus d’exploration de soi, avec une composante d’autoportrait. En même temps, nous photographions pour nous connaître nous-mêmes, même si nous photographions autrui.

De ce point de vue, nous admettons l’idée que toute observation que nous pouvons faire contient l’observateur, c’est à dire qu’il n’y a pas d’observation étrangère au photographe. Víctor Érice affrime: “Voir, c’est se laisser voir”.

Chaque spectateur trouve ses propres reflets et il se noue un dialogue d’égal à égal.

Nous voyons dans cette exposition des personnes au regard serein, les personnes représentées sont isolées, seules face au regard de qui les contemple et les interprète. Elles ne font rien,elles essaient seulement d’être. Ce qui m’intéresse  vraiment, c’est l’essence de l’être.

Un portrait dans la pratique de la photographie silencieuse.